aboutAprès l’obtention de son baccalauréat littéraire, Maharaki a étudié les « Arts et techniques » à l’Ecole Régionale d’Art Visuel de la Martinique. Elle s’est installée à Barbade en 1999 où elle a perfectionné sa pratique de l’Anglais et terminé son cursus artistique en « design et décoration d’intérieur » au Barbados Community College l’année suivante.
Maharaki a ensuite étudié la réalisation cinématographique à l’Ecole Internationale de Création Audiovisuelle et de Réalisation de Paris (EICAR) et a obtenu, en 2004, son « Bachelor in Fine Arts – Audio Visual & Film Production », du European Accreditation Board of Higher Education Schools (E.A.B.H.E.S) basé à Londres.


L’artiste peintre

nahEntre 1998 et 2004, Maharaki participe à 3 expositions collectives de peintures, présente 5 expositions solo entre la Caraïbe et l’Europe, monte un happening à la rue Joseph Compère à Fort-de-France en Martinique, s’engage sur de nombreux projets artistiques aux côtés de l’association de défense des droits de l’enfant « Enfance et partage » et collabore durant deux années consécutives à la réalisation de marionnettes géantes pour les défilés du carnaval de la Martinique.

En février 2003, Maharaki est invitée à exposer au Portugal dans le cadre de la semaine de la Martinique organisée à la librairie Leer Devagar à Lisbonne.

En décembre 2004, Maharaki organise et participe à une exposition marathon dans le cadre des manifestations du Téléthon. Cette exposition se déroulant sur 72 heures non-stop réunit 3 groupes de jazz, 56 artistes peintres et sculpteurs, plus de 250 œuvres et reverse 5000€ au Téléthon.

Les peintures de Maharaki acquises par des acheteurs internationaux se retrouvent aux quatre coins du monde : Martinique, France, Royaume Unis, Tahiti, Barbade, Portugal, Etats-Unis…

La cinéaste

Maharaki---sur-le-tournage-de-VIVRE-en-Guadeloupe---copyright-Philippe-VirapinEn 2002, Maharaki réalise son premier court-métrage INNOCENTS, qui participe à des festivals internationaux de cinéma tels que le FESPACO au Burkina Faso et Vues D’Afrique au Québec.

En 2004, dans le cadre de la manifestation de clôture de promotion de l’EICAR, elle remporte le « Grand Prix du Jury » pour la réalisation de son court-métrage DIG IT. Décerné au Forum des Images à Paris et remis en présence du réalisateur Oliver STONE, le prix consacre un court-métrage à la fois drôle et ambitieux. Le rôle principal joué par Edouard MONTOUTE a valu à l’acteur le « Prix de l’interprétation masculine » pour sa performance dans le rôle de Lucien Edouard.

Au fil des années, Maharaki reçoit de nombreuses autres récompenses dont « Best director » au Bridgetown film festival pour le moyen métrage HOLDING ON réalisé en 2006 pour la société RAIN WARRIOR PRODUCTIONS, une nomination au « 2010 Barbados Music Awards » dans la catégorie meilleur clip de l’année avec TO THE OTHER SIDE, un clip réalisé pour l’artiste INDRANI et une « Mention spéciale du jury » au Festival EKOCLAP en Martinique pour son film INNOCENTS.

 

En 2011, Maharaki remporte le « Prix du Public » et la « Mention Spéciale du jury pour l’humour » au festival Prix de Court pour son court-métrage UN ACHAT COMPULSIF, un film réalisé et monté en 48h, avec une caméra et un ordinateur, sans budget et avec des acteurs amateurs.

Basée à Barbade, Maharaki produit et réalise clips, publicités, reportages & émissions TV. Elle manage régulièrement des tournages pour des productions étrangères ce qui l’a conduite à travailler avec des stars de la musique comme RIHANNA & SHONTELLE.

Ne perdant pas de vue ses rêves de cinéma, Maharaki parcours le monde avec son 4e court-métrage, VIVRE, dont le scénario a remporté la 1re mention du Prix Lumina Sophie en 2007 en Martinique. Produit par les sociétés Art et Vision Productions (Guadeloupe), Rock Rose et Nomades Productions (Martinique), le film a entre autre reçu les soutiens financiers des régions Guadeloupe & Martinique, du Comité Martiniquais du Tourisme, du Ministère de la Culture et de la Communication, de la Direction des Affaires Culturelles de la Martinique, du Crédit Mutuel Antilles, de la Caisse d’Epargne Provence-Alpes-Corse et du Centre National du Cinéma et de l’image Animé (CNC).

Le projet a été présenté au festival de Cannes 2012 au cours d’une conférence de presse sur le stand de FILM FRANCE.

VIVRE a été sélectionné et récompensé dans plusieurs festivals de cinéma nationaux et internationaux.

Grand prix du Jury Prix de court 2014A ce jour, VIVRE a reçu 11 prix: le Prix Jury Jeune au Chicago International Children’s Film Festival, le Prix Jury Jeune du meilleur court-métrage de fiction au Festival International du Film Insulaire de Groix, le Prix Regards Francophones au Festival du film Court de Troyes, le Prix de Court 2014 Canal + au Festival Prix de Court, Antilles-Guyane, (prix d’une valeur de 30 000€ dont 20 000€ d’aide à la production offert par Canal+ à Maharaki pour son prochain film) le Agency 71 Blue Wave Award ($5000 d’aide au marketing sur prochain film) et le TD Waterhouse Audience Choice Award au Lakeshorts Film Festival de Toronto, le Prix du Meilleur court-métrage International au Festival Internacional de Mujeres en Corto de Saint-Domingue (FEMUJER), le Prix FEMI dans les murs au Festival Régional et International du film de Guadeloupe, le Grand Prix du Jury du Bahamas International film festival, le 2nd Prix du Jury du festival Ciné Global à Saint-Domingue et le Prix du Public du festival Courts des îles à Tahiti.

Maharaki est actuellement en préparation de son premier long-métrage.

 

FILMOGRAPHIE

(2013) VIVRE 13 min
HD, Arts & Vision Productions, Rock Rose, Nomades Productions, Martinique/Guadeloupe (film primé)

 

(2011) UN ACHAT COMPULSIF 5 min
HD, Nomades Productions, Martinique (film primé)

 

(2006) HOLDING ON 35 min
DV, Rain Warrior, Cosmic Flow Production, Barbade (film primé)

 

(2003) DIG IT 8 min
DV, EICAR Paris, France (film primé)

 

(2002) INNOCENTS 5 min
DV, EICAR Paris, France (film primé)

 

(1999) INDIES 5 min
DV, Production personnelle, Martinique